humusation-enterrement-ecologique
Conseils et astuces

Enterrement écologique : zoom sur l’Humusation qui transforme les défunts en compost

Le gouvernement envisage d’entamer une réflexion concernant l’application du processus de compostage aux défunts. La dépouille serait placée sur un lit composé de bois d’élagage et de lignite broyés, puis recouverte d’une couche végétale. Une petite révolution qui fait débat. Je vous explique. 

L’Humusation, qu’est ce que c’est ? 

Alternative à l’enterrement traditionnel, l’humusation, appelée aussi compostage pour les défunts, est une méthode qui consiste à déposer les restes sur un lit composé de bois de taille broyés et de lignite, qui sont ensuite recouverts de végétation. 

L’humusation est un processus contrôlé où les micro-organismes présents dans les premiers centimètres du sol transforment les corps humains. En l’espace de 12 mois, les dépouilles sont converties en un humus sain et fertile.

Pour vous aider à comprendre en détail le procédé, je vous partage une excellente infographie réalisée par le site humusation.org

En quelques mois, le corps subit une transformation remarquable en humus, grâce à la présence de micro-organismes dans le milieu environnant. Les partisans de cette technique soulignent ses nombreux avantages, notamment son absence d’odeur et d’effets secondaires. De plus, contrairement aux méthodes d’inhumation traditionnelles, l’humusation ne nécessite aucun frais de concession, hormis la location d’un espace de 6 m² au sein d’un espace jardin dédié pour une durée d’un an. 

  Compréhension de la mort cérébrale : l'onde de la mort enfin décryptée
Bon à savoir : Aux États-Unis, 5 états autorisent la Réduction Organique Naturelle (NOR), un procédé différent de l’Humusation, puisque plus rapide et sans contact avec le sol. Ce programme, appelé RECOMPOSE, ne doit pas être assimilé à l’Humusation qui lui est un processus naturel de 12 mois, divisé en 4 étapes distinctes, de restitution du corps humain en humus sain et fertile, établi sur le modèle de la forêt. Le terme Humusation est d’ailleurs déposé, et seule la Fondation MÉTAMORPHOSE peut en autoriser et en valider l’usage. 

L’humusation bientôt possible en France ? 

Le gouvernement envisage de créer un groupe de travail sur l’humusation, supervisé par le Conseil d’État. Récemment, le gouvernement a exprimé son engagement envers cette initiative lors d’une session du Sénat. Le processus de consultation impliquera diverses parties prenantes telles que des élus, des universitaires, des prestataires de services funéraires, des représentants des autorités locales et des familles. 

L’objectif de cette consultation est de déterminer si la France doit autoriser l’humusation comme troisième option d’inhumation, aux côtés de l’inhumation et de la crémation traditionnelles. 

Selon Bernard Fialaire, sénateur du Rhône du Parti radical, l’inhumation naturelle est non seulement l’option la plus écologique mais préserve également l’intégrité des sols et réduit les émissions de gaz à effet de serre. À titre comparatif, la crémation émet environ 3 % des émissions annuelles de CO2 d’un individu, tandis que l’inhumation traditionnelle en émet quatre fois plus. Le projet de loi, présenté à l’Assemblée nationale il y a un peu plus d’un an, mettait l’accent sur la nécessité des cercueils et sur l’utilisation de substances nocives pour l’environnement pour préserver le corps. 

  Comprendre la notice nécrologique : définition et importance dans l'hommage funéraire

L’exécutif a exprimé son intention d’examiner en profondeur les implications éthiques, sociales, sanitaires et environnementales de l’humusation avant de parvenir à un verdict affirmatif ou négatif. Il n’y a pas de calendrier précis pour ce processus de délibération, et un examen attentif de la compatibilité de ce mode d’inhumation avec les dispositions du Code civil s’impose également. L’article 16-1-1 souligne l’impératif de traiter les restes du défunt, y compris les cendres, avec le plus grand respect, dignité et convenance.

Alors l’Humusation, vous en pensez quoi ? Envisagez-vous d’y avoir recours ? 

Mélissa

Mélissa T, journaliste et rédactrice web, est l'esprit curieux derrière "Death Chronicles", un blog original qui aborde la mort de manière décalée.

Passionnée par le sujet depuis sa jeunesse, elle a lancé ce blog pour démystifier la mort, offrant des informations précises avec une touche d'humour et d'irrévérence.

Mélissa explore tous les aspects de la mort, des aspects historiques et culturels aux avancées médicales, tout en couvrant des sujets sensibles tels que le deuil et les rituels funéraires. Son approche sensible et empathique donne une voix à ceux qui sont souvent oubliés dans le récit de la mort, et "Death Chronicles" est devenu une ressource inestimable pour ceux qui cherchent à comprendre et à célébrer la fin inévitable de notre voyage terrestre.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *