doula-mort
Les métiers de la mort

Doula de fin de vie ou Thanadoula : ce nouveau métier qui accompagne la mort 

Une doula de la mort ou une doula de fin de vie est une personne qui aide les mourants à vivre une transition paisible en leur offrant un soutien, ainsi qu’à leur famille. 

Chez Death Chronicles, on aime vous faire découvrir les métiers liés à la ort et au deuil. Et aujourd’hui, nous sommes heureux de mettre en avant le beau métier de Thanadoula ou Doula de fin de vie. 

Si aujourd’hui le métier de Doula de naissance est connu et reconnu, celui de Doula de fin de vie est un peu plus confidentiel. 

Ce rôle communautaire a émergé au cours des dernières années pour faciliter le processus de préparation à la mort, en aidant à planifier les funérailles, en offrant un accompagnement spirituel et en créant des plans de mort structurés. 

À l’instar d’une doula de naissance ou d’une sage-femme, les doulas de la mort aident leurs patients à prendre le contrôle de leur propre processus de mort.

Le saviez-vous ?
Les doulas de la mort sont parfois appelées sages-femmes de la mort, guides de fin de vie ou doulas de fin de vie. 

Les responsabilités d’une doula de la mort

Les doulas de la mort sont de fervents défenseurs du droit des individus à contrôler leur propre décès. Une doula de la mort professionnelle est formée pour fournir une large gamme de services, tels que :

  • Les funérailles à domicile : Comme de plus en plus de personnes souhaitent s’occuper de leurs mourants et de leurs défunts à domicile, une doula de la mort peut contribuer à l’éducation des familles et des patients en transition. Elles peuvent enseigner aux clients comment baigner, habiller et préparer les morts pour l’enterrement, et proposer des alternatives à l’embaumement et à la création traditionnels – les enterrements verts et les funérailles à domicile sont de plus en plus populaires.
  • Accompagnement : Lorsqu’une personne est en train de mourir, elle peut souhaiter simplement avoir quelqu’un à qui parler qui ne soit pas un membre de la famille immédiate. Une doula de la mort offre une oreille attentive et une partie objective et impartiale qui peut entendre les choses que la personne souhaite partager avant de mourir. Ils peuvent être en mesure d’offrir un conseil spirituel dans les derniers jours de la personne et d’aider le mourant à réfléchir à l’héritage qu’il laissera à ses proches.
  • Planification de la fin de vie : Une doula de la mort peut aider à planifier des funérailles ou un service commémoratif, ou même une célébration de la vie avant la mort. Elle peut aider à trouver des ressources pour préparer un testament ou une procuration. Si la personne est en phase terminale, une doula de la mort peut aider à prendre des dispositions pour les soins palliatifs ou la gestion de la douleur, bien qu’elle ne soit généralement pas une professionnelle de la santé ; une doula de la mort facilite simplement ces soins d’une manière holistique.
  • Aider la famille : Les familles peuvent être submergées par toutes les choses auxquelles il faut penser lorsqu’un être cher est sur le point de mourir, et une doula de la mort peut les aider en guidant les conversations sur leurs souhaits. La doula de la mort peut également offrir un peu de répit à la famille en l’aidant à s’acquitter de certaines tâches, comme donner le bain à la personne mourante ou la surveiller pendant que la famille est absente.
  Les perspectives de carrière dans l'industrie funéraire : comment devenir un professionnel de la mort ?

Selon Antonia Blumberg, du Huffington Post, les doulas de la mort sont prêtes à aider les familles à créer des souvenirs durables pendant les derniers jours de leur proche. “Cela inclut d’aider la famille à rassembler des objets à léguer, comme des livres de souvenirs, des cassettes vidéo, des enregistrements audio et des collages – des objets qu’ils devront transmettre après la mort de la personne.”

Quelle formation faut-il pour devenir doula de fin de vie ? 

Pendant des siècles, les soins aux morts et aux mourants ont été l’apanage des femmes, et de nombreuses femmes sont aujourd’hui attirées par le rôle de doula de la mort au sein de leur communauté. Ces dernières années, avec le développement du mouvement des doulas de la mort, une formation plus structurée est devenue disponible pour les guides de fin de vie.

À l’heure actuelle, il n’existe pas d’organisme national chargé de superviser les activités des conseillers en fin de vie. Cependant, plusieurs organisations privées proposent des formations et des certifications. 

Bien que tout le monde puisse suivre une formation pour devenir doula de la mort, les candidats idéaux sont des personnes qui se sentent appelées à aider les mourants et leurs familles pendant la période de transition de la fin de vie. 

Mélissa

Mélissa T, journaliste et rédactrice web, est l'esprit curieux derrière "Death Chronicles", un blog original qui aborde la mort de manière décalée.

Passionnée par le sujet depuis sa jeunesse, elle a lancé ce blog pour démystifier la mort, offrant des informations précises avec une touche d'humour et d'irrévérence.

Mélissa explore tous les aspects de la mort, des aspects historiques et culturels aux avancées médicales, tout en couvrant des sujets sensibles tels que le deuil et les rituels funéraires. Son approche sensible et empathique donne une voix à ceux qui sont souvent oubliés dans le récit de la mort, et "Death Chronicles" est devenu une ressource inestimable pour ceux qui cherchent à comprendre et à célébrer la fin inévitable de notre voyage terrestre.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *