discuter-avec-proches-decedes-ia
Perte et deuil

Discuter avec vos proches décédés grâce à l’IA : vraie connexion émotionnelle ou douloureuse illusion ?  

Discuter avec vos proches disparus, vous en rêvez ? Grâce à la montée en puissance de l’Intelligence Artificielle, c’est désormais possible et accessible. Mais est-ce vraiment une bonne idée ? 

Imaginons que vous ayez préservé des heures d’enregistrements de la voix de vos proches décédés, que ce soit votre mère, votre père ou toute personne chère à votre cœur. Selon le New York Times, une nouvelle application appelée HereAfter AI offre désormais la possibilité de créer un avatar virtuel à l’image de la personne disparue, permettant ainsi de continuer à converser en ligne avec elle.

Un exemple concret est celui de Stephenie Lucas Oney, dont le père est décédé en mai 2022. En tant que juge et agent du FBI, son père avait accumulé de nombreuses archives, notamment des enregistrements sonores de sa voix. Après avoir confié ces archives à HereAfter AI, Stephenie, septuagénaire, a pu renouer virtuellement avec son père, recréant ainsi des conversations semblables à celles du passé. Elle a également partagé cette expérience avec ses quatre enfants et huit petits-enfants.

HereAfter AI a été lancé en 2019, deux ans après la création de StoryFile, une plateforme de vidéos interactives où les personnes décédées répondaient à des questions sur leur vie. Ces projets reposent sur l’intelligence artificielle générative, qui utilise les données fournies pour recréer au mieux la personnalité et les comportements des êtres chers disparus.

Mark Sample, professeur de culture numérique, souligne que l’émergence de tels services n’est pas surprenante, notant que chaque nouvelle technologie suscite le désir de communiquer avec les défunts. Il évoque même le nécrophone, inventé par Thomas Edison pour communiquer avec les disparus.

  Psychogénéalogie : zoom sur les "deuils non faits " de l'arbre

Cependant, pour bénéficier de tels services, il est essentiel de disposer d’un nombre suffisant d’enregistrements. Des entreprises telles que Somnium Space et Deep Brain encouragent activement la constitution d’archives dès maintenant. Bien que l’idée d’enregistrer ses proches pour des conversations post-mortem puisse être délicate, c’est là l’esprit de cette nouvelle ère technologique.

Dans le cas de StoryFile, la création d’un “thanabot” nécessite même que la personne concernée se rende dans un studio. Là, elle est dirigée par un metteur en scène et soumise à des questions types pour garantir une expérience utilisateur complète et fluide. Discuter avec des proches décédés grâce à une IA : une idée en apparence séduisante, mais est-ce vraiment une bonne idée?

Les chatbots permettent désormais de recréer virtuellement un être cher. Les experts s’accordent sur le fait que ces services peuvent faciliter le processus de deuil en permettant de clore des conversations inachevées ou d’exprimer tout son amour à la personne disparue, avec le sentiment qu’elle nous entend. Cependant, ils mettent en garde contre le risque de prolonger indéfiniment cette période de deuil et de créer une dépendance à cet avatar, que certains refuseront peut-être de lâcher.

Il est donc conseillé de souscrire à un abonnement d’une durée raisonnable, afin de pouvoir véritablement dire adieu après avoir pris le temps nécessaire pour échanger, se recueillir, et partager des moments étranges mais inoubliables avec les membres vivants de sa famille. L’objectif est d’éviter que l’expérience HereAfter AI ne devienne un puits sans fond.

Et vous, pensez-vous que ce type de technologie permet de faire le deuil plus facilement ou au contraire, qu’elle empêche les proches du défunt de tourner la page et d’avancer ? 

  Deuil Pathologique : Qu'est-ce que c'est et comment en sortir ?

Mélissa T, journaliste et rédactrice web, est l'esprit curieux derrière "Death Chronicles", un blog original qui aborde la mort de manière décalée. Passionnée par le sujet depuis sa jeunesse, elle a lancé ce blog pour démystifier la mort, offrant des informations précises avec une touche d'humour et d'irrévérence. Mélissa explore tous les aspects de la mort, des aspects historiques et culturels aux avancées médicales, tout en couvrant des sujets sensibles tels que le deuil et les rituels funéraires. Son approche sensible et empathique donne une voix à ceux qui sont souvent oubliés dans le récit de la mort, et "Death Chronicles" est devenu une ressource inestimable pour ceux qui cherchent à comprendre et à célébrer la fin inévitable de notre voyage terrestre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *